LE DEFI SUISSE DE LA MANCHE

Nous sommes une équipe de 8 filles provenant toutes d’écoles

internationales en Suisse. Nous avons traversé la Manche à la

nage pour récolter des fonds et sensibiliser le public à

la lésion humiliante qu’est la « fistule obstétricale ».

Nous sommes la première équipe féminine

Suisse à réussir cet exploit.

Le but que nous nous étions fixé a été atteint grâce à votre générosité.

Nous ne nous arreterons pas la.

La fistule obstétricale est une lésion débilitante qui banni de leur communauté les jeunes femmes atteintes.

Ceci doit s’arrêter. Donc nous ne nous arrêterons pas.

Pour vous encourager a nous aider, nous avons nagé la longueur du Lac Léman après avoir traverser la Manche.

 
 
 

L'association :

T.E.Y.Y.A. - "To Empower Youth by Youth Action" 

(donner pouvoir à la jeunesse par l’action de la jeunesse).

À 16 ans notre vie débute, 

​À 16 ans la leur est deja derrière elles.

Notre but de subventionner 100 operations a été atteint, 166 opérations ont été subventionné grâce a vos dons. L'argent a été envoye aux hôpitaux suivants:

Hamlin Fistula en Ethiopie
Mercy Women’s Hospital au Ghana

Sananga Hospital en Zambie

Un autre de nos buts était de financer les cinq ans d'education d'une sage femme au Hamlin College of Midwives.

Avec ces deux objectifs atteints nous avons pu envoyer quatre cheques:

$60'000 pour Hamlin Fistula Ethiopia

$16'500 pour Hamlin College of Midwifes

$20'000 pour Mercy Womans Hospital in Ghana

$27'500 pour le Fistula Correction project au Sananga Hospital pour un campement médical dans l'ouest de la Zambie avec l'aide de ZEEC

La fistule obstétricale est une pathologie qui touche 2 millions de femmes dans le monde. La plupart d’entre elles sont des adolescentes qui conçoivent un enfant en étant trop jeunes, cela entraîne des dommages physiologiques irrémédiables. Certaines racontent qu’elles auraient même préféré mourir avec leur bébé mort-né que de continuer à vivre avec cette pathologie. Ces femmes peuvent être sauvées de la honte et de la misère par ce qui est devenu une opération de routine. Tous vos dons, peu importe la somme, peuvent faire une grosse différence !

Le coût de cette opération, ainsi que trois semaines de soins et de réhabilitations s’élèvent à $600, seulement $600 pour permettre à une jeune femme de retrouver une vie dans la dignité.

Theodosia est allé visiter les hôpitaux en Éthiopie et au Ghana alors que Mira et Ottavia iront visiter celui en Zambie.

La somme récoltée sera divisée en trois, la répartition est la suivante :

  • 60% iront au Hamlin Fistula Hospital en Éthiopie.

  • 20% pour le Mercy Women’s Hospital au Ghana.

  • 20% seront versés à l’hôpital choisi en Zambie

 

La Presse

Vidéos

Articles

The eradication of Obstetric Fistula has now also become one of the UN’s goals: United Nations Article

Obstetric Fistula: Modern-Day Lepers: New York Times Article
Huit jeunes nageuses vont traverser la Manche pour une bonne cause: La Côte

8 jeunes romandes traverseront la Manche pour lutter contre la fistule obstétricale: Fémina

 

L’équipe

La première équipe de filles suisses ayant moins de 18 ans à nager la traversée de la manche.

Theodosia Catsiapis

Je m’appelle Theodosia  Catsiapis et j’ai 16 ans. L’année dernière j’ai lu un article sur un homme nommé Phillipe Croizon qui avait perdu ses deux bras ainsi que ces deux jambes, malgré cela il a tout de même fait la traversé de la Manche à la nage. Son histoire inspirante m’a fait penser : si lui y est arrivé, moi aussi je peux le faire. Ce relai est un test d’endurance, de détermination ainsi que d’esprit d’équipe. Je sais que ce défi sera probablement la chose la plus dure que je n’aurais jamais faite, mais je suis motivé et prête à m’y commettre, car je fais cela pour une cause qui me tient spécialement à cœur. J’ai été fortement engagé dans la récolte de dons pour la Fistule obstétricale depuis mon voyage en Éthiopie en avril 2015. J’ai créé l’association Caritative T.E.Y.Y.A. – « To Empower Youth by Youth Action » (donner pouvoir à la jeunesse par l’action de la jeunesse). Quand j’ai réalisé que par ce défi nous pouvions récolter des fonds pour aider ces pauvres filles qui soufrent, j’ai fais quelque recherches, ai monter une équipe de filles, et ai mis en place un entrainement et maintenant nous voilà – la première équipe féminine suisse de moins de 18 ans à nager la traversé de la manche!

Lubmilla le Marié

Je m’appelle Lubmilla le Marié, je suis née en France et j’ai 17 ans. J’étudie à l’institution du Rosé depuis la 9ème. Je suis passionnée par le tango argentin et espère pouvoir un jour devenir danseuse professionnelle. J’aime faire du théâtre  ainsi que faire un certain nombre de sports différents.  J’ai commencé à nager lorsque je n’étais qu’un bébé, j’ai toujours préféré la mer à la piscine, c’est pour cela que quand mon amie Theodosia est venue vers moi avec la folle idée de faire la traversée de la manche à la nage j’ai dit oui sans hésitations. Je ne crois pas que sur le moment je réalisais à quel point le défi dans lequel je m’étais lancé était difficile, mais avec le temps je deviens de plus en plus confiante sur la réussite de notre traversée. Je crois au fait que nous avons trouvé un group fort et déterminé de filles qui atteindront la France, peu importe les circonstances. Pour ce qui est du futur, j’aimerais aller dans une université des arts de la scène aux Etas-Unis et ensuite avoir une carrière fructueuse dans le monde de la scène, la danse et bien sûr continuer a faire du sport, mais à des niveaux de plus en plus extrêmes. 

Joséphine Brenoe

Je m’appelle Joséphine Brenoe. Je viens du Danemark et des Pays-Bas, toutefois, août 2015 marque le début de ma vie en Europe. Avant de vivre ici, j’ai vécu en Inde pendant quatre ans et avant cela aux Philippines. J’ai toujours aimé faire du sport ainsi que de faire parti d’une équipe. Les sports sur lesquels je me concentre principalement sont le football et la natation. Depuis que j’ai déménagé  en Suisse, j’ai élevé mes activités sportives à un tout autre niveau, j’ai par ailleurs fait de même avec ma poésie. J’adore écrire de la poésie, depuis mon arrivée en suisse j’ai écrit mon propre livre. La poésie est une de mes passions, tout comme la nation. J’ai toujours été motivé à repousser mes limites et m’améliorer dans tous types de sports, cela est particulièrement vrai pour la natation. La natation est un sport qui me pousse au-delàs de mes capacités mentales et physiques, c’est pour cela que quand on ma parler du Swiss Swimming Challenge, j’ai tout de suite était prête a mordre a pleines dents cette incroyable nouvelle aventure. Il n’y a pas et n’a jamais eu de manque de nervosité, de fierté,  d’excitation et d’effort d’équipe pendant la préparation pour de défi. À l’avenir, je ne peux qu’espérer pouvoir continuer de vivre cette expérience complètement. Je sais que je dois travailler au plus dur pour assurer mon succès. Pour cela je suis prête à 110% à plonger la tête la première en plein dedans.

Mira Browne

Je m’appelle Mira. J’ai récemment fêté mes 17 ans et suis étudiante à l’école Internationale de Genève au campus des Nations. Je suis née au Canada, mais j’ai déménagé à Genève il y à 9 ans. Je sui sur le point de commencer ma dernière année de BI pour ensuite aller étudier la biologie à l’université. Mes passions sont la natation, le foot, le ski et le vélo. Cependant le sport que je pratique principalement a toujours été la natation. Je fais régulièrement des compétitions au niveau national français avec mon club le Pays de Gex Natation. J’espère devenir médecin, c’est pour que j’aie été profondément touché par la cause de ce projet. J’ai toujours eu un besoin d’aider les autres que ça soit le volontariat dans les EMS ou bien dans les écoles en Zambie. Quand j’ai été contacté pour participer au projet, j’ai eu peur de ne pas avoir les capacités de nager si longtemps et dans de telles conditions, mais ensuite je me suis rendu compte que c’était ma chance d’utiliser la natation pour aider ceux dans le besoin. Je suis très fière de faire partie de la ChaCha Team et son initiative de collecte de dons.

Ottavia Austin

Si je pouvais me décrire en un mot, ce serait : aventurière. Que ça soit faire un trek de huit jours, descendre une rivière en canoë, voyager dans un pays étranger ou traverser la manche à la nage, je me jette à corps perdu dans chaque aventure, peu importe qu’elle soit grande ou pas. Ces dernières années j’ai cherché le défi ultime qui me testerait aussi bien mentalement que physiquement tout en ayant un impacte sur la communauté du monde. En tant que nageuse compétitrice dévouée ces 8 dernières années et qui s’entraine cinq a six fois par semaine, je suis heureuse d’avoir trouver quelque chose qui utilise les compétences que j’ai apprissent et qui en même temps peux aider les autres tout en faisant ce qui me passionne.

Margaret Koudriaev

Je m’appelle Margaret Koudriaev et suis nageuse. J’ai vécu à Londres et ai fait de la compétition pendant plusieurs années, mais après avoir déménagé à Genève je voulais faire de l’aviron ainsi que de la course à pied pour l’équipe de l’école plutôt que de continuer des compétitions de natations. Néanmoins j’aime toujours autant nager, ça m’a manqué pendant un certain temps. Un jour après ma classe de science du sport, mon professeur m’a parlé d’un groupe de filles qui allait faire quelque chose de fou,  un groupe de nageuse qui voulait traverser la Manche à la nage. J’ai accepté avant même que mon professeur n’ait eu le temps de finir sa phrase ! J’ai vu la une opportunité de faire quelque chose d’incroyable que pas tout le monde n’a fait tout en aidant l’éradication d’une maladie qui ne devrait pas exister dans la société d’aujourd’hui.

Lelia Weyrich

Je m’appelle Lelia Weyrich, j’ai 16 ans et suis binationale australienne et allemande.  J’ai vécu à Genève la majorité de ma vie, sa proximité avec le lac et les montagnes m’ont permis de garder un style de vie riche en sport.  Je me nourris de l’activité physique, c’est pour cela que je passe la majorité de mon temps libre à faire du sport. Je nage depuis un jeune âge et adore ce sport du fait que je me sens libre dans l’eau. Je pense qu’il y a un tout autre sens au mot « liberté » lorsque l’on fait la traversé de la manche à la nage ! Mes autres intérêts sont de photographier les endroits que je visite ainsi que le rock acrobatique. Je danse deux fois par semaine dans la Rock Dance Company et j’aime par-dessus tout l’intensité des entrainements ! Je suis impatiente de présenter notre chorégraphie aux championnats d’Europe qui se dérouleront en Italie en juin cette année. Quand j’ai entendu parler de cette opportunité d’une vie de nager la Manche en relai, j’étais tellement exciter, surtout à la vue du fait que notre équipe pouvait en même temps potentiellement sauver des vies. J’aime l’idée de pouvoir aider les gens dans les besoins en leur offrant des soins et de la sécurité ; je suis ravie de faire part d’un groupe de filles de filles aussi déterminées et enthousiaste.

Anouk Emmert

Je m’appelle Anouk Emmert et j’ai 16 ans. Je suis Suissesse et ai toujours vécu ici. Je nage depuis l’âge de 8 ans, cela fera cinq ans cette année que je fais de la compétition. La natation compétitive sera pour toujours une de mes passions, ainsi que d’écouter de la musique. Faire de la compétition depuis tant de temps m’a appris à travailler dure et de ne pas abandonner, car au final, cela paye toujours. J’utiliserais les leçons apprissent lors de ce défi. Je suis entièrement consciente que les compétitions et la traversée de la manche sont deux choses complètement différentes, mais c’est cela qui rend ce défi aussi beau à mes yeux. Ce défi me poussera au-delà de mes limites et ma zone de confort (que j’aime tant) tout en récoltant des fonds pour une juste cause ainsi qu’en informant mes proches et amis de ce qu’est la fistule obstétricale. Je crois que cette équipe est totalement capable d’accomplir ce défi. Je suis motivée à 100% pour ce nouveau défi et l’eau froide n’y changera rien.

 
 

Galerie

Nous tennons à remercier:

  • Nos Bienfaiteurs:

Rosalyn Gaon

Margarita Latisis Catsiapis

Raffaella Notz

M3 Real Estate SA

Valise Limited

Isabelle Mortilla

Rosey Adventures

  • La Fondation du Rosey, Sandra Huri and Marie Joe.

  • Nos entraineurs: Kevin Murphy, Kathy Batts, Antoine Laffay ainsi que Sophie Pickford.

  • Nos designers web: Luca Ciraolo and Loïc Emmert

  • Notre photograph Raffi Maghdessian - www.fotograffi.ch

  • Arena qui nous a offert des maillots de bain. 

  • SB Sport Service, Gland qui nous a offert des survêtements au nom de l'équipe.

  • Sport Club Diffusion, Annemasse qui nous a offert des pulls et des T-shirts.

  • Nos parents: sans qui rien de tout cela n'aurais été possible.

Nos Donnateurs:

Jean-Christophe Hoeke

Piero Marchettini

Alexis Zervudachi

Michael Conrad Moquette

Emanuel Graf Von Spee

Enrico Spinola 

Frick, Tatianai & Marwan Shakarchi

The Tamari Foundation 

Efstathia lIiadou/Christos Glavanis 

Maurice & Christine Turrettini

Claire Notz

Karelas Zacharias

Nicolas Killen

Bory & Cie 

Peter Lux Janos

Cathrine-Anne Burda

Gregoire & Raffaella Notz

Claire Notz

Valérie Mauriac

Tarek Kettaneh 

Anne-catherine Gowen

Sophie Dorothy Bray

Nunu Luan Anyu

Dounis Verykios

Mireille Robertson

Dimitri Demetriades

Isabelle Notz

Abraham Mahfar

Mariam and Sergei  Scherbakov

Concert "Do You Speak Djembé"

Michael Leali

Edwin Corrie

Basil Tsapralis

Geoff and Jenny Stenson

Michael Hinea

Melinda Steinberg

Jane Morgan

Saumya Khimji

Gautier Richard 

Tardy André Pierre 

Lions Club De La Côte 

Latsis Catsiapis Marguerite 

M3 Real Estate SA 

Paterson-Brown Megan 

Lemos Maria

Roth Jean-Pierre 

Parents Year 4A, LGB

Cordoba Foundation of Geneva

Alistair & Fiona Davison

Carlos and Linda Araujo

Antoine Laffay

Ecolint LGB Class of '86

Nick  Jeffreys

Andreas Schweitzer

Ashoobgar Cook

La Tour Reseau De Soins SA 

Robert Clive-Worms

Atalanti Moquette

Isabel  Turner

Christina Austin

David Schwimmer

Marbrerie Rossi SA.

Sonia Kehl

Daniel & Lucinda O'Hanlon

Giovanna Kampouri Monnas

Michelle Gunter-Sitinas

Ria McMahon

Federica Iannarelli

Damien, Nunu, Eden & Ruben CHUNG

Chiara Bertarell

Edouard Chavassieu

Tamsyn Seimon

Linda van de Haar

Cyprien Pastré

Eoghan O'Sullivan

Tania Nevelos

Mary and Mohamed Bassiouni

Mariel Pontes Oliveira

Danielle Ashfield

Linda Elzvik

Angela Spang JUNE MEDICAL

Mandy Hodson

Mira Lucic

Emmanuel Getaz

Christophe Gudin

George and Glenda Curry

Mariano A. Frasca

Christian Elsmark

Marie-Francoise Bore

Marie Gudin

Philippe Gudin

Valerie Buchholtz

Helen Higgins

Shu-Ling Lin Mayor

Hilary Bowers

Patricia Pastré

Odile Ciraolo

Amanda Linett

Antoine Spillmann

Mettler Bruno

Caroline de Wurstemberger

Sabine Notz Catsiapis

Antoine Spillmann

Alexis le Marié

Célimène Weber

Elisabeth Dercey Warner

Marianne Jahr Olsen

Mireille Robertson

Alexander Reisch

Sophie Chapuisat

Kate Cole

Ann Krake

Enrique Sierra

Carolina Hansen

Michael Sams

Barbara McKinlay

Daniel O'Hanlon

McKinlay Barbara

Anthony Patwary

Mila Mayer

John & Catherine Maud Lucie Wright

Manuela & Marc-Henri Balma

Paola Berardi

Dimitri Veremeev

Marina Koupeeva

Jagdish Parmanand

Philippe Laville

Steven Cohen-Dumani

Fiona Keohane

Tom Wright

John Humphreys

Gaon Rosalyn

Grossenbacher Lucia

Marguerite Malakoff

Friederike McMahon

Dimitri Kullmann

Marina Wegner

George Ortiz

David Shoemaker

Stéphane Baraaz

Laurie Berube

Audrey Tilley

Valise Limited

Cofco Resources SA

Mireille Dauby

Virginie Royer

Sandra Sassow

Janette Gajic

Sychev Anton

Rizwan Malik

Pamela Charlton

Mark Sorrell

Dominic Moisi

Kirsten Larsen

Natalie Adams Perrin

Alexandre McNab

Bo Poulsen

Lilia Vogt

Gary Crook

John Brooks

Kerry Kassow

Joelle Andréoli Dietrich

Isabella Kullmann

Ilya Kullmann

Gilbert Stuart

Merzenich Georg

Clair Gilchrist

Helena Aigner

Elisabeth Delerue

Carole Nemeth-Thierrin

R&J Chlapowski

Olivier Martin

Carrie Douglass-Rose

Michael Kocher

Caroline Cox-Johnson

Warren Delstanche

Horst Edenhofer

Andrew Gray

Gruppo Intesa Sanpaolo

Mariano Frasca

Anne Mayo

Angelos Metaxa

Elisabeth Montenot

Delphine Porta

Efim Kanner

Gray Andrew

Laurie-Carroll Berube

Lola Robledo

Pyrros Vardinoyannis

Sophie de Laguiche

Mireille Dauby

Andrew Heinrich

Rosey Aventures

Guido et Flaminia Manca

Isabelle Notz

Clarina Hocke Notz

Faites un Don

Aidez-nous, la « ChaCha Team » (Channel Challenge Team) en faisant un don pour tenter de guérir la fistule obstétricale.

 

Quand nous arriverons au but, nous chercherons de nouveaux défis ainsi que de nouveaux buts.

Faites un don par transfert bancaire:


Avec un compte en CHF:

IBAN : CH89 0076 7000 T536 3278 8

Avec un compte en USD ou toutes autres devises:

IBAN : CH37 0076 7000 L538 3031 2

Jusqu’à 10% de vos dons pourront être utilisé pour sponsoriser nos défis. 

La ChaCha (Channel Challenge) Team est un groupe de huit étudiantes, qui on fait la traversée de la Manche en deux relais de quatre nageues. Le 9 Août la première equipe est partie a 2h du matin et a atteint Calais 12 heures et 8 minutes  plus tard, durant leur travers elles se sont retrouvées dans une mer agitée et foueté par de vents de 5 Beauforts (environ 30-35km/h). La seconde équipe est partie à 6:45 du matin le 14 Août et est arrivée 10heures et 16 minutes plus tard. Alors que les conditions de ce deuxième relai étais plus agreable avec des vents a seulement 3 Beauforts (entre 12 et 19 km/h) elle se sont retrouvée dans une nué de meduses. LA distance séparant Calais de Dover est de 33.2km, mais avec les courants, cela équivaut à une distance d’environ 50km. La deuxième équipe a été l'équipe féminine la plus rapide de 2016. Notre but est de récolter des fonds pour guérir la « fistule obstétricale ».

Le Défi de la Manche:

La distance totale parcourue par l’équipe à l’entrainement jusqu’à présent est de : plus de 4'500 Km

Le nombres d’heures passées à nager depuis décembre représente quelques : plus de 1'500 heures.

Règlement de la Channel Swimming Association :

Les nageuses :

  • Doivent nager pendant une heure avant de se relayer.

  • Doivent suivre le même ordre de passage.

  • Ne peuvent pas porter de combinaisons.

  • Doivent passer un test de qualification de deux heures dans une eau à moins de 15.5°C.

  • Ne peuvent que rester un maximum de 10 minutes sur le sol français (réglementation de la police des frontières).

  • Si une nageuse échoue, toute l’équipe est disqualifiée.

La Manche :

  • La manche fait environ 33.2km de largeur (entre Dover et Calais).

  • En août la température de l’eau se situe aux alentours de 15°C.

  • Certaines zones sont sujettes à de forts courants.

  • Les nageuses ont de fortes chances de se faire piquer par de méduses.

  • Elle est la voie maritime la plus empruntée.

l'entrainement :

  • Des sessions d’entrainements dans le lac Léman pour s’habituer au froid.

  • Entrainement à l’intérieur : environ 15km par semaine au départ, la distance sera ensuite graduellement augmentée à l’approche de la date de la traversée.

  • Des nages nocturnes dans le lac car certaines des nageuses vont peut-être devoir nager de nuit.

  • Des entrainements dans la mer pour s'habitué au vages et aux méduses.

  • Nos entraineurs :

    • Kevin Murphy : a effectué la traversée 34 fois (record absolu).

    • Kathy Batts : a effectué la traversée 14 fois.

  • Fair l'essai de comprimés contre la nausée en pleine mer.

       Récolté: $110'000

Quand Theodosia est venue avec la folle idée de traverser la Manche, elle s’est fixée deux objectifs:
 

  1. Sensibiliser au moins 1000 personnes à la condition terrible qu'est fistule obstétricale.       En parlant au public du projet et grâce aux médias nous estimons avoir informer bien plus de 5000 personnes a ce jour.

  2. Récolter assez de fonds opérer et rendre leur dignité a au moins 100 filles.       Grâce a votre générosité nous arriverons a subventionner 166 opérations, 100 d’entres elles au Hamlin Fistula Hospital en Ethiopie, 33 au Mercy Women’s Hospital au Ghana et 33 dans un hôpital en Zambie.

Le But du Défi de la Manche:

Notre prochain défi se passa très proche de chez nous. Nous avons nageé la longueur du Lac Léman, une distance au plus court de 69km. C’est le double de la distance de la Manche. En prenant en compte les courants l’équipe a nagé non loin de 75km pour accomplir le défi. La température moyenne de l’eau au mois de septembre se trouvait autour des 18 - 19 degrés C. Tous les entrainements endurés pour la traversée de la Manche en Août ainsi que la traversée réussie de la Manche elle même ont préparés l’équipe pour cette nouvelle aventure. Néanmoins, l’équipe à continuer de s’entrainer pour garder sa forme ainsi que garder son aptitude à combattre le froid. Cela a pris non loin de 24 heures aux filles pour parcourir les 75km reliant le Château de Chillon à l’est, au Bains des Pâquis à Genève.  Cette fois les filles n'ont formée qu’une équipe de huit filles plutôt que les deux équipes de quatre filles qui ont traversée la manche. Les filles étaient accompagnées par un bateau de la Lake Geneva Swimming Association pour assurer leur sécurité. Deux capitaines et observateurs étaient sur le bateau pour contrôler la légitimité de la tentative.

Le Défi du Lac Léman:

Le But du Défi du Lac Léman:

Pour éradiquer complètement la fistule obstétricale entièrement, il faut en éliminer la cause. La solution est un réseau de sages-femmes couvrant tout le pays. Avec $16'500 il est possible de sponsoriser les quatre années d’études nécessaires pour devenir une sage-femme. Une fois le diplôme universitaire obtenu, elles retournent équipées dans leurs villages pour parler de planning familial, suivre les femmes enceintes et les assister pendant l’accouchement. Si le cas semble difficile la future maman est envoyée à l’avance par bus en ville Dans les régions ou sont basé ces sages-femmes, il n’y a plus de cas de fistule obstétricale. Zéro!

Récolté: $16'500

Hamlin College of Midwives:

Le plan initial de Reg et Catherine Hamlin en Ethiopie était de former des sages-femmes afin que toutes les femmes puissent avoir accès à un accouchement médicalement assisté dans de bonnes conditions d'hygiène. Pour une population de 90 millions d'habitants, il n'y a que 7'000 sages-femmes en Ethiopie. Chaque année, environ 9'000 femmes meurent des suites de complications pendant l'accouchement alors que 9'000 survivent, mais avec comme conséquence une fistule obstétricale.

En 2007, 50 ans plus tard, Dr Hamlin est revenue à sa vision originale en créant le collège de sages-femmes Hamlin. Des jeunes femmes sont recrutées dans les écoles secondaires provinciales à travers le pays et sont ensuite formées pendant 4 ans avec un curriculum très pointu, tant au niveau théorique que pratique. Elles sont ensuite renvoyées dans leur province afin de travailler dans les centres de fistule régionaux. 

En 2010, les 11 premières diplômées ont été déployées dans des antennes médicales proches des centres de fistule régionaux; depuis lors, il n'y a eu aucun décès lors d'accouchements dans ces régions. 87 étudiantes sont actuellement en formation et plus de 80 sages-femmes ont déjà obtenu leur diplôme. Les sages-femmes Hamlin sont réparties dans 34 centres-partenaires et hôpitaux Hamlin. Rien qu'en 2015, les sages-femmes Hamlin ont assisté 10'000 accouchements, ont prodigué des conseils et des soins pré-natals à plus de 18'000 femmes et ont effectué 5'000 visites post-natales. 

Photo and texte pris de http://hamlinfistula.org/about-us/

Il a été remarqué que partout où une sage femme du Hamlin College of Midwifes s'installe, aucun nouveau cas de fistule obstétricale n'a été observé.

Contact